Unité de toit AAON

L’énergie perdue est de l’argent perdu

Saviez-vous qu’un caisson HVAC AAON peut vous faire sauver de l’argent? Au fur et à mesure que les coûts des services publics augmentent, la mauvaise qualité d’isolation et de joints d’étanchéité à l’air se traduit par davantage de dollars gaspillés en chauffage et en refroidissement. Les architectes, les ingénieurs et les propriétaires savent que l’utilisation de matériaux et de techniques de construction de qualité minimisera les pertes d’énergie dans le bâtiment. Par exemple, la norme ASHRAE 90.1-2010 exige que tous les isolants au-dessus des plates-formes dans les zones climatiques 2 à 8 aient une valeur d’isolation thermique minimale de R-20 et que la zone climatique 1 ait une valeur minimale de R-13. De même, ASHRAE 90.1-2010 exige le scellement, le calfeutrage ou l’étanchéité de diverses zones de structure du bâtiment. Comme le bâtiment, le caisson de chauffage, ventilation ou climatisation (HVAC) peut perdre de l’énergie en raison d’une mauvaise isolation et d’une mauvaise étanchéité à l’air. Le caisson HVAC, tout comme le bâtiment, doit avoir des exigences d’isolation et d’étanchéité à l’air minimale. Un caisson HVAC peut devenir une voie d’accès pour l’énergie de chauffage et de refroidissement et lui permettre d’entrer ou de sortir du bâtiment.

Caisson cvc de Aaon

Les caissons HVAC

Les caissons HVAC conventionnels contiennent une isolation en fibre de verre étroite d’un demi-pouce à un pouce fixée à un seul mur de tôle galvanisée. Les valeurs de résistance thermique des panneaux en fibre de verre sont généralement inférieures à R-2. La valeur R d’un panneau en fibre de verre est encore plus réduite sans rupture thermique entre la température de l’air du conduit HVAC et la température de l’air ambiant extérieur. En raison du manque de normes publiées sur les fuites d’air pour les caissons HVAC, les pourcentages d’infiltration d’air ne sont pas disponibles. Bien que les taux d’infiltration d’air puissent varier d’un fabricant à l’autre, 4% du débit d’air total à 1 pouce de pression d’eau statique négative interne peuvent être utilisés comme taux de fuite représentatif.

AAON utilise une approche différente. Il fabrique un panneau de mousse de polyuréthane rigide à paroi souple avec rupture de pont thermique pour le conduit d’air du caisson HVAC. En mettant en place une structure composite, la mousse et la tôle sont réunies dans un caisson à isolation et étanchéité à l’air améliorées. Le panneau AAON de deux pouces a une résistance thermique de R-13. Cela équivaut à utiliser des panneaux à rupture de pont thermique et fibre de verre de 4 pouces d’épaisseur, 0,5 livre par pied carré. Cela se trouverait généralement sur des équipements personnalisés plus coûteux. Tous les panneaux AAON intègrent des ruptures thermiques pour séparer la température de l’air du conduit HVAC de la température de l’air ambiant extérieur. Des tests sur caisson ont démontré que le taux d’infiltration d’air est inférieur à 1,5 % du débit d’air total à 1 pouce de pression d’eau statique négative interne.

Installation de l'unité avec caisson cvcL’isolation accrue du caisson AAON réduira la perte d’énergie du flux d’air du caisson en chauffage et en refroidissement en raison de la température ambiante extérieure. En améliorant l’étanchéité à l’air, le caisson AAON réduit toute charge créée par l’air extérieur. L’un des avantages d’un caisson AAON est une réduction des coûts d’exploitation pour le propriétaire, et ce jusqu’à 22 % chaque année.

L’utilisation du panneau de mousse conçu par AAON améliore :

  • Les coûts d’exploitation
  • La résistance thermique et le taux de ruptures
  • Joints d’étanchéité à l’air
  • Rigidité
  • Résistance aux chocs
  • Entretien
  • Qualité de l’air intérieur
  • Durée de vie de l’équipement

Le caisson conventionnel isolé en fibre de verre crée un pont thermique pour l’énergie de chauffage et de refroidissement entre l’intérieur d’un bâtiment et l’environnement extérieur. Le caisson en mousse de polyuréthane rigide AAON économise de l’énergie de refroidissement et de chauffage grâce à une isolation et des joints d’étanchéité à l’air améliorés. Cela réduit l’énergie perdue dans l’environnement et réduit les coûts d’exploitation pour le propriétaire du bâtiment. L’énergie économisée est de l’argent économisé.

Panneau central en mousse de polyuréthane avec rupture de pont thermique pour les caissons HVAC

Conception de panneau de mousse de polyuréthane rigide

La fabrication de la mousse de polyuréthane rigide AAON met en œuvre une technologie de pointe. Le liquide polyuréthane à faible viscosité est injecté dans un boîtier en acier galvanisé avec rupture de pont thermique intégrée. Au fur et à mesure que la mousse liquide remplit le boîtier, l’air emprisonné s’échappe par des ouvertures conçues à cet effet. Après que l’enveloppe est évacuée de tout l’air, le liquide de polyuréthane est durci par un processus de cuisson sous pression. Le noyau de mousse à cellules fermées a une densité de deux livres par pied cube. Cette conception composite se traduit par une amélioration des coûts d’exploitation, de la résistance thermique et des ruptures, des joints d’étanchéité à l’air, de la rigidité, de la résistance aux chocs, de la facilité d’entretien, de la qualité de l’air intérieur et de la durée de vie de l’équipement.

Résistance thermique

tableau résistance thermique pour caisson cvc
Figure 1: Isolation de la mousse de polyuréthane à double paroi de deux pouces par rapport à l’isolation de fibre de verre d’un pouce

Les panneaux de fibre de verre d’un demi à un pouce d’épaisseur utilisés dans les caissons HVAC conventionnels auront une résistance thermique de R-0,5 à R-3,5. Les panneaux de mousse rigide AAON utilisent des parois de deux pouces d’épaisseur et une toiture de deux pouces et demi d’épaisseur. Les panneaux de mousse ont une résistance thermique respective de R-13 et R-16. Cela équivaut à quatre pouces de fibre de verre que l’on trouve couramment dans les caissons HVAC personnalisés plus coûteux.

Rupture thermique

Les caissons en fibre de verre conventionnels ont des panneaux en tôle sans rupture de pont thermique, créant un passage direct de l’intérieur du caisson à l’atmosphère. La valeur R publiée des caissons isolées en fibre de verre est bien inférieure à cause de ce pont thermique.

AAON incorpore une rupture thermique dans tous ses panneaux de mousse. Cette rupture déconnecte le chemin conducteur entre l’intérieur du caisson et l’atmosphère, ce qui signifie que R-13 est la résistance thermique réelle des panneaux de deux pouces.

Figure 2 : Panneaux de fibre de verre conventionnels

Figure 3 : Panneaux de mousse de polyuréthane rigide AAON